Vidéosurveillance : le principe de D.O.R.I.

Vidéosurveillance : le principe de D.O.R.I.

Non, nous n’allons pas parler des capacités de mémorisation du poisson bleu qui accompagne Nemo dans ses aventures océaniques.
En vidéosurveillance, le principe de DORI (Détection, Observation, Reconnaissance, Identification) a pour but de catégoriser le besoin de surveillance afin de choisir la caméra adaptée et son positionnement dans la scène.
Le principe de DORI nous donne le nombre minimum de pixels par mètre (PPM) à respecter afin que la caméra assure le rôle qui lui est attribué.

Détection

Le but est de détecter une personne sur l’image. Cela signifie que vous discernez que c’est une personne et la direction qu’elle prend. Les images de cette personne ne donnent pas d’autres détails. Vous avez besoin de 25 pixels par mètre pour répondre à ce besoin.

Observation

A la distance d’observation, vous devez pouvoir observer quelques caractéristiques de l’individu et de ses vêtements. Vous devez visualiser s’il y a sur l’image une ou plusieurs personnes et leurs déplacements. Il faudra au minimum 63 pixels par mètre pour cela.

Reconnaissance

Ce niveau de surveillance doit vous permettre de reconnaitre quelqu’un avec un degré élevé de certitude. Cela signifie que si vous connaissez la personne, vous pouvez la reconnaître sur l’écran. Vous avez besoin de 125 pixels par mètre pour la reconnaissance. Des plaques d’immatriculations deviennent presque lisible dans de bonnes conditions.

Identification

C’est le plus haut niveau de DORI. Le but est alors de pouvoir identifier une personne sans doute et de pouvoir fournir une description détaillée. Vous pouvez aussi lire clairement une plaque d’immatriculation. Vous avez besoin de 250 pixels par mètre pour cela.

Exemple de calcul DORI ?

A titre d’exemple, vous comprendrez qu’il faut une définition importante lorsque l’objectif est d’identifier une personne ou une plaque d’immatriculation alors que la définition peut être inférieure si c’est une simple détection de passage de personne ou de véhicules.

Prenons le cas d’une caméra Full HD (1080p) qui a une résolution horizontale de 1920 pixels.
Si vous souhaitez utiliser votre caméra pour identifier, vous avez besoin de 250 pixels par mètre. Nous divisons 1920 par 250 PPM et obtenons 7,68 mètres.
Si vous souhaitez utiliser votre caméra pour détecter, vous avez besoin de 25 pixels par mètre. Nous divisons 1920 par 25 PPM et obtenons 76,8 mètres.
En conclusion de cette analyse, nous voyons que la même caméra peut couvrir un champ de vision dix fois plus large en fonction de la mission qui lui est confiée.

DORI suffit-il pour choisir une caméra ?

Non, comme vous avez pu le lire, DORI est uniquement un guide pour mettre en place une caméra de définition adaptée. Pour un résultat optimum, nous devons prendre en considération d’autres paramètres intrinsèques aux produits tel que la sensibilité à la lumière du capteur, la vitesse d’obturation de l’iris, la capacité de la caméra à rester en couleur dans l’obscurité, la puissance de ses infrarouges…
Le placement de la caméra a aussi toute son importance, si elle est positionnée en hauteur pour être protégé du vandalisme, il est plus difficile d’identifier les visages car la prise de vue est plongeante. Dans le cas d’une lecture de plaque, la caméra doit être installée au plus près de la voie pour assurer l’identification de l’immatriculation.

Nous mettons notre expérience et notre technicité à votre service en vous choisissant des produits efficaces et pertinents.

Générateur de brouillard
Fin du RTC
Article précédent
Générateur de brouillard
Article suivant
Fin du RTC
Menu

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer